Où faire du trekking en Thaïlande

Que vous soyez un voyageur débutant ou expérimenté, un trekking dans les collines du nord ou dans les jungles des océans du sud est peut-être déjà sur votre liste.

Le trekking en Thaïlande offre de grandes possibilités de s’imprégner de la nature, de s’immerger dans la vie locale et, plus important encore, de se ressourcer physiquement et mentalement. C’est vous qui serez responsable : choisissez votre itinéraire, votre vitesse de marche, ce que vous voulez voir, où vous voulez vous arrêter. De nombreux circuits peuvent être personnalisés et votre guide s’occupera de vos demandes.

Les routes les plus populaires se trouvent dans le nord, autour de Chiang Mai et Chiang Rai. Il y a des centaines de kilomètres à parcourir à travers les jungles, les montagnes et les vallées. Dans les plaines centrales, nous vous recommandons de jeter un coup d’œil à la jungle de Kanchanaburi, célèbre pour ses activités pendant la Seconde Guerre mondiale.

Avant de commencer à planifier un voyage de trekking en Thaïlande, il y a des choses à apprendre. Consultez notre article !

Faits saillants

  • Explorez les régions naturelles éloignées loin des foules.
  • Rechargez vos batteries en marchant lentement dans la forêt
  • Observez de près la faune et la flore étonnantes du pays.
  • Apprenez-en davantage sur l’écosystème thaïlandais à l’aide d’un guide bien informé.

Est-ce qu’un voyage de trekking me convient ?

Un trekking peut convenir à presque tout le monde, car il peut être planifié à n’importe quel rythme. Vous n’avez pas besoin de vous presser ou de tout voir. Planifiez votre voyage en fonction de votre niveau de forme physique et de vos souhaits. Avant de réserver un voyage, vérifiez l’itinéraire en détail, afin de savoir combien de marche vous aurez à faire, et voir s’il vous convient.

Habituellement, nous recommandons une excursion d’une journée (environ 6 heures pour un maximum de 10 km) pour les voyageurs n’ayant aucune expérience en trekking. Une aide professionnelle est indispensable, surtout si vous n’avez pas beaucoup d’expérience du trekking.

Notre conseiller vous aidera à planifier votre voyage – où aller, comment vous rendre à destination, où et quand vous arrêter, combien vous devez marcher, etc. C’est très important, surtout pour ceux qui n’ont pas beaucoup d’expérience. L’embauche d’un guide vous assurera une expérience de trekking sans tracas, et vous pourrez compter sur son aide professionnelle tout au long de votre voyage.

Lorsque vous planifiez un voyage avec toute votre famille, tenez compte de la condition physique de chaque personne, surtout des enfants.

Un guide est nécessaire

On ne soulignera jamais assez l’importance de compter sur l’aide d’un professionnel. C’est la meilleure façon d’assurer votre sécurité et la meilleure expérience possible.

S’aventurer seul dans la jungle d’un pays lointain n’est pas une bonne idée. Un guide bien informé sait comment s’orienter, comment prendre soin de vous et résoudre les problèmes éventuels. Cela peut être une aide précieuse dans le choix de votre itinéraire et un professeur précieux pour vous instruire sur l’écosystème que vous explorez. Il peut vous donner une perspective imbattable sur la nature et ses merveilles.

Meilleur temps pour faire du trekking en Thaïlande

Il y a trois saisons en Thaïlande : Saison des pluies, de mai à octobre ; saison fraîche, de novembre à février ; saison chaude, de mars à mai.

Des trois, la saison des pluies est la plus imprévisible, et les précipitations sont fréquentes et abondantes. De l’autre côté, la saison chaude et la saison fraîche sont bonnes pour le trekking. La saison fraîche (qui voit le pic des touristes) est idéale pour les randonnées, surtout dans le sud ou dans les plaines centrales. Les températures ne sont pas trop élevées, et vous pouvez voir les couleurs magnifiques de la nature luxuriante.

La saison chaude a des températures plus élevées et quelques précipitations. Ainsi, cette saison est parfaite pour explorer le nord, des endroits comme Chiang Mai ou Chiang Rai, deux des destinations les plus populaires pour les amateurs de trekking.

Où faire du trekking en Thaïlande

Nous vous recommandons trois itinéraires parmi tant d’autres : La route de Chiang Mai à Mae Hong Son, dans le nord du pays, remplie de forêts magnifiques et de montagnes brumeuses ; le sentier de nature Kae Maw Pan dans le parc national de Doi Inthanon, qui offre des vues spectaculaires des environs ; le sentier de jungle près de Kanchanaburi, avec sa végétation dense et ses lieux historiques qui remontent à la seconde guerre mondiale.

Chiang Mai à Mae Hong Son

La route de Chiang Mai à Mae Hong Son était utilisée par les marchands se déplaçant d’une ville à l’autre. Aujourd’hui, il n’est utilisé que par les randonneurs qui veulent se promener dans les forêts et les montagnes de la province de Mae Hong Son, près de la frontière du Myanmar.

Vous marcherez parmi les régions naturelles les plus reculées de Thaïlande, visitant des villages locaux comme Huay Hee Karen, et vous aurez un aperçu de leur vie quotidienne au milieu de la nature. Les excursions sur cet itinéraire comprennent généralement une nuit dans une famille d’accueil locale, où vous serez divertis par des chanteurs rituels et des danseurs d’épée.

Pour parcourir cet itinéraire, vous devrez faire du trekking de deux jours, 6 à 8 heures par jour.

Sentier de la nature Kew Mae Pan à Doi Inthanon

Doi Inthanon est un parc national près de Chiang Mai, connu comme « le toit de la Thaïlande ». En raison de son altitude élevée, le parc est humide et frais toute l’année. Il y a beaucoup de sentiers que vous pouvez suivre. Kew Mae Pan convient à tout le monde, et il est parfait si vous n’avez pas beaucoup de temps.

Le sentier traverse des forêts à feuillage persistant pour atteindre le plus haut sommet du pays, et il est rempli d’animaux sauvages et de plantes exotiques rares. Marchez lentement et prenez le temps d’observer attentivement toutes les merveilles naturelles qui vous entourent. Les rhododendrons géants sont l’un des points forts du trekking.

Ne manquez pas de vous arrêter et d’admirer la vue à couper le souffle depuis les nombreux points de vue, et de visiter les stupas construits en l’honneur du roi et de la reine. Cet itinéraire peut être parcouru en 4 ou 5 heures, selon votre condition physique et les conditions météorologiques.

La jungle de Kanchanaburi

S’aventurer dans la jungle ou entrer en contact avec une tribu éloignée n’est pas quelque chose que vous pouvez faire tous les jours. La jungle près de Kanchanaburi vous donne exactement la possibilité de le faire. Au début, vous marcherez parmi les bananiers, et le sentier est assez facile. Le sentier continuera ensuite avec différents niveaux de difficulté, jusqu’aux chutes d’eau de Kratengjengjeng, où vous pourrez vous reposer et vous détendre.

Un voyage plus long à l’intérieur de la jungle (jusqu’à deux jours) vous donnera l’occasion de visiter un village de la tribu Karen, peut-être dormir dans une cabane en bambou, manger de la nourriture locale, et regarder un spectacle de danse. Le lendemain, vous continuerez sur la rivière Kwai sur un radeau de bambou et embarquerez ensuite sur le Death Railway.

La jungle sur ce sentier est épaisse, et nous vous recommandons de porter un pantalon long et une paire de bonnes bottes. Vous pouvez marcher à travers la jungle pendant environ 5 km, ce qui devrait prendre un peu plus de 3 heures.

Conseils importants pour le trekking en Thaïlande

Faire du trekking, c’est explorer des régions reculées, s’immerger dans la nature, être entouré d’animaux sauvages. Cela signifie aussi qu’il faut être prêt. Vous marcherez longtemps loin de la civilisation, et vous devrez donc être prêt à tout.

Mais ne vous inquiétez pas ! Nous avons rassemblé quelques conseils que vous pourriez trouver utiles lors d’un trekking en Thaïlande :

  • Planifiez et faites des recherches : Choisissez ce que vous voulez voir et planifiez soigneusement votre itinéraire avec l’aide d’un expert. Tenez toujours compte de votre niveau de forme physique lorsque vous choisissez un sentier de trekking. Engagez un guide.
  • Portez des vêtements appropriés : En connaissant votre itinéraire, vous devriez aussi savoir quels sont les meilleurs vêtements. Les bottes de marche imperméables conviennent à tous les environnements et les pantalons longs seront utiles lorsque vous marcherez dans une jungle épaisse.
  • Préparez tout ce dont vous pourriez avoir besoin : Écran solaire, collations, insectifuge, vêtements secs, etc. Vous ne le regretterez pas.
  • Restez hydraté : Apportez autant d’eau que possible, vous en aurez besoin, surtout lorsque les températures sont élevées.