Séjour au Japon : que faire dans la région du Tohoku ?

Tohoku est un univers particulier à découvrir au pays du soleil levant. Cette région offre une facette différente du Japon. Située au nord de l’île de Honshu, elle est surtout marquée par ses immenses espaces ornés de forêts, montagnes, volcans, de lacs et de rivières. Préservée et sauvage, cette partie du pays promet un environnement naturel très riche.

Voilà une escapade à envisager au cours d’un voyage en terre nipponne. Découvrez en quelques lignes les richesses et les activités à faire dans cette région.

Visiter la ville traditionnelle de Tsuruoka

Tsuruoka est l’une des plus grandes villes de la préfecture de Yamagata. Au cours d’un voyage au Japon, il s’agit d’un passage obligé durant une visite de la région. Fondée à l’époque d’Edo, la ville a su préserver une culture traditionnelle remarquable et également un art culinaire authentique. C’est donc une occasion de faire des visites touristiques loin des sentiers battus. Afin de profiter de la beauté de la ville, faites un tour du côté du parc qui est localisé sur l’emplacement de l’ancien château du seigneur local. Le site abrite une merveilleuse promenade ornée de douves bordées de centaines de cerisiers.

Attendez de voir le site durant la floraison des fleurs de mi-avril à mi-mai. Profitez de cette visite pour passer au sanctuaire Shonai. Non loin de là, le musée Chido rassemble plusieurs bâtiments historiques comme la ferme de la famille Shibuya ou encore le bâtiment qui exposent des objets d’art local sans oublier le jardin Sakai typique de la période Edo.

En plus de ces sites, de nombreux autres lieux sont à inclure dans votre circuit à savoir:

  • le temple Zenpo-ji,
  • l’aquarium Kamo,
  • le musée Chidokan,
  • la pagode du mont Haguro,
  • le parc de Komagihara.

Le parc national de Bandai Asahi pour les fans de grandes découvertes au Japon

Les amoureux de la nature s’y plairont une fois sur place. Ce parc, d’une surface de plus de 1 800 km², est la 3e plus grand espace protégé du pays. Il s’étend d’ailleurs sur trois préfectures telles que Fukushima, Yamagata et Niigata. Animaux sauvages, vastes espaces, paysages naturels intacts y sont au rendez-vous. L’exploration du parc peut être réalisée sous différents moyens à savoir la randonnée pédestre, la balade à vélo…

En hiver, le mont Bandai promet un séjour ski hors du commun avec ses 29 pistes. Bien que le parc soit immense, il existe toujours ces endroits qui sont plus attrayants que les autres. On peut donc distinguer:

  • les marais Goshikinuma,
  • le lac Inawashiro
  • et aussi le lac Hibara…

Ces lieux promettent des paysages hors du commun. N’oubliez pas votre appareil photo.

Akita, un passage indiqué hors des sentiers battus

Certes, Akita est très peu connue. Pourtant, cette ville réserve bien des surprises pour ceux qui s’y aventurent. Pour découvrir ses merveilles, il faut se rendre dans le parc Senshu. Ce dernier abrite les ruines d’un ancien château. Près de l’avenue Hirokoji, les cerisiers et diverses fleurs du printemps promettent des paysages enchanteurs, surtout au printemps. En se promenant dans les quartiers d’Akita, les visiteurs sont sûrs de faire des découvertes exceptionnelles.

Par exemple, il leur sera possible de faire une petite escapade culinaire dans certains restaurants de quartier. Parmi les spécialités locales à déguster, il y a le « nabe » un bouillon typique consommé avec des brochettes de riz. Le tout se déroule dans une ambiance typique sur un tatami dans un petit coin privé. Ce sera aussi l’opportunité de goûter aux sakés qui ont fait la renommée de la région d’Akita. Voilà une escapade authentique à inclure dans le programme d’un voyage au Japon.