Pourquoi vous devriez visiter le Japon?

Le Japon est vraiment un pays étonnant. Vous pouvez découvrir sa culture, avec le sumo, les samouraïs et les festivals religieux ; explorer sa nature, avec ses nombreux volcans, forêts et lacs ; ou vous promener dans des sites uniques comme les temples bouddhistes et les jardins japonais.

Nous avons choisi trois raisons pour lesquelles vous devriez visiter le Japon : sa culture qui est unique et vivante ; son patrimoine traditionnel, qui rend chaque endroit unique ; et ses paysages à couper le souffle, qui varient énormément d’un endroit à l’autre. Lisez notre petit guide et découvrez les trois raisons qui font du Japon un pays à visiter absolument !

Faits marquants

  • Ces dernières années, le nombre de touristes visitant le Japon est monté en flèche.
  • Le Japon est un pays qui a tant à offrir, que vous n’aurez jamais fini de l’explorer.
  • Sa culture, un mélange unique d’influences étrangères et de traditions locales, est facilement reconnaissable.
  • La petite étendue de terre du Japon offre une incroyable variété de paysages.
  • La nourriture japonaise est fraîche, elle chérit la saisonnalité et les saveurs simples.

La culture unique

L’exploration de la culture d’un autre pays est une expérience amusante et sans fin. Au Japon, c’est particulièrement vrai. Sa culture est unique, fascinante et facilement reconnaissable. Tout le monde sait quelque chose sur le sumo, les samouraïs, les geishas… mais il y a tellement plus à découvrir – toute liste serait incomplète.

Voici quelques-uns des éléments qui font de l’exploration de la culture japonaise une aventure extrêmement amusante !

Bouddhistes et festivals shintoïstes

Peu importe quand vous voyagez au Japon, il y aura sûrement un festival quelque part. En fait, au Japon, il y a autant de matsuri (fêtes traditionnelles) que de sanctuaires shintoïstes. Chaque sanctuaire organise son propre petit festival pour célébrer l’habitation kami qui s’y trouve.

Cependant, il existe de nombreux festivals importants qui attirent des milliers de personnes. Certains d’entre eux, comme Kanda Matsuri et Gion Matsuri, sont issus de la tradition shintoïste. Une longue procession fait le tour de la ville, présentant le principal sanctuaire de la ville. D’autres sont issus du bouddhisme, le plus important étant l’Obon, la fête bouddhiste célébrant les ancêtres.

Chaque festival est l’occasion de se joindre à des défilés joyeux, de voir des centaines de personnes vêtues de costumes traditionnels, de manger des plats spéciaux et de participer à de nombreuses activités.

Sumo

Le sumo est né il y a 2 000 ans et, de nos jours, presque tout le monde connaît ce sport unique. À l’époque, le sumo était considéré comme une danse destinée à combattre et à chasser les mauvais esprits. Aujourd’hui, c’est un combat de force et d’intelligence entre deux athlètes qui passent leurs journées à s’entraîner et à manger pour développer leurs compétences.

Au Japon, il y a des matchs de sumo tout au long de l’année, et les tournois comportent plusieurs matchs tout au long de la journée.

Nous vous recommandons vivement de regarder une journée entière de tournoi, car c’est un sport que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Tout, de la façon dont les combattants sont habillés, à l’arbitre, de leur entraînement, à la scène sur laquelle ils combattent, est soigneusement pensé pour respecter le caractère sacré de ce sport.

Théâtre Noh et Kabuki

Le théâtre est un élément important de nombreuses cultures, et le théâtre noh et kabuki sont très populaires au Japon. Regarder l’un de ces spectacles est une expérience unique. Vous serez étonné par les masques colorés, les robes voyantes et les compétences étonnantes des artistes.

Le noh et le kabuki sont tous deux stylisés et racontent des histoires traditionnelles. Noh est calme et silencieux, tandis que kabuki vise à choquer et à divertir le spectateur avec des histoires macabres et des spectacles spectaculaires.

Le riche patrimoine traditionnel

La riche culture du Japon a laissé un riche héritage, dont la plus grande partie peut encore être appréciée aujourd’hui, représentant l’un des points forts du pays. Partout dans le pays, vous pourrez visiter des châteaux médiévaux, des structures religieuses et des jardins uniques.

Aujourd’hui, ces lieux sont là pour être appréciés en toute tranquillité tout en méditant sur la riche histoire du Japon.

Châteaux

Le Japon abrite de nombreux châteaux datant de l’époque médiévale, construits lorsque le Japon était constitué d’une douzaine de petits États indépendants. De nombreux châteaux sont situés au sommet de montagnes et de collines à des fins défensives. Lorsque le Japon a été unifié, des châteaux ont été construits dans les plaines et sont devenus le centre des villes-châteaux. De nombreux châteaux ont été détruits par la suite, et seule une douzaine de châteaux originaux subsistent aujourd’hui.

Le plus beau est le château de Himeji (près de Kyoto), d’une blancheur étonnante. Le château est un trésor national et un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il a été achevé en 1609 et a survécu à de nombreuses calamités. C’est également un lieu célèbre pour le festival des cerisiers en fleurs.

Sanctuaires shintoïstes

Selon le shintoïsme, les kami (divinités) habitent à l’intérieur des sanctuaires. Pour les pratiquants du Shinto, ils sont le lieu de culte le plus important et doivent être visités souvent, surtout pendant les festivals. L’élément le plus facilement reconnaissable des sanctuaires est peut-être la porte torii, qui marque la transition entre le banal et le sacré.

Deux des sanctuaires à visiter sont le sanctuaire de Fushimi Inari (Kyoto), célèbre pour ses mille portes torii rouges menant à l’intérieur de la forêt, et le sanctuaire d’Itsukushima, construit sur une étendue de sable qui se couvre d’eau à marée haute, donnant l’impression que la porte torii flotte.

Temples bouddhistes

Les temples sont aux bouddhistes ce que les sanctuaires sont aux pratiquants du shintoïsme. Chaque municipalité possède son propre temple, qui est toujours structuré de la même manière : une salle principale avec des objets sacrés, une pagode, une salle de conférence et plusieurs portes.

Le temple bouddhiste qui est considéré comme le plus beau est situé à Tokyo : Le temple Senso-ji, construit au 7e siècle. Sa porte, appelée Kaminarimon (porte du tonnerre) est le symbole de la capitale.

Jardins

Les jardins japonais représentent l’effort de l’artiste pour recréer l’harmonie que les Japonais aiment dans la nature. Cette tradition est née au 7e siècle et, depuis lors, de nombreux styles différents ont été développés, chacun se concentrant sur un ou plusieurs aspects différents de la création de ces magnifiques jardins.

Les jardins, conçus selon les principes de l’harmonie, sont décorés d’étangs, de ruisseaux d’eau, de sable, de rochers, de lanternes, de ponts, etc. Chaque élément est important, et il vous suffira de vous promener et de contempler le magnifique environnement.

La plupart des meilleurs jardins se trouvent à Kyoto, et ils sont principalement décorés selon les principes du zen.

Les paysages époustouflants

Le Japon est un petit pays, mais son paysage est très diversifié et, sans exception, vraiment beau. Montagnes, plaines, lacs, rivières, cascades, forêts, plages, îles, volcans… tout se trouve dans cette petite étendue de terre.

Voici une sélection de ce que nous pensons être les paysages les plus uniques que vous pouvez apprécier.

Fleur de cerisier

La fleur de cerisier ne peut pas être appréciée toute l’année, mais quand elle est là, c’est incroyable. Chaque année, pendant environ un mois entre mars et avril, tous les cerisiers japonais du pays fleurissent, colorant les parcs et les villes d’un beau rose apaisant et relaxant.

Le spectacle est si unique et si charmant que les Japonais ont créé un festival pour le célébrer et un mot pour le décrire : hanami. En japonais, ce mot désigne la coutume traditionnelle qui consiste à apprécier la beauté éphémère des fleurs. Les gens font des pique-niques sous les arbres pour apprécier pleinement cette beauté tant qu’elle dure.

Le mont Fuji

L’ascension du Mont Fuji, la plus haute montagne du Japon, est le rêve de beaucoup. La saison d’escalade officielle va de juillet à septembre. Pendant cette période, la montagne sera exempte de neige et le temps sera doux et agréable.

De loin, la montagne est vraiment époustouflante. Sa forme est unique, et c’est l’un des symboles du Japon. La visibilité est bonne pendant les saisons plus froides, tôt le matin ou en fin d’après-midi. Vous pouvez profiter d’une vue relaxante depuis les sources chaudes de Hakone.

La forêt de bambous Segano

Près de Kyoto, vous trouverez ce bosquet fascinant : Un sentier traverse des milliers et des milliers de bambous, qui bougent et font un bruit de frottement quand le vent souffle. Vous pouvez marcher ou faire du vélo dans la forêt.

La forêt est située dans le magnifique quartier d’Arashiyama, une destination touristique populaire depuis le 8ème siècle. L’endroit a une belle atmosphère rurale, et vous y trouverez des temples, des sanctuaires, des lacs et des ponts.

Aoiike – L’étang bleu

À l’extérieur de la ville de Shirogane, où se trouve une source d’eau chaude, vous trouverez le Blue Pond, ainsi appelé en raison des minéraux naturels dissous dans son eau. En 1988, le Mont Tokachi est entré en éruption, et la rivière Biei en a résulté et a contenu les dégâts.

De nos jours, l’étang est encore une attraction touristique assez peu connue, et tout ce que vous pouvez faire est d’apprécier la merveilleuse couleur de l’eau et la paix qui entoure ce petit endroit.

Parc de bord de mer de Hitachi

Le parc couvre une superficie de 190 hectares et est célèbre dans tout le pays pour ses fleurs aux yeux bleus. Au printemps, environ 4,5 millions de fleurs fleurissent et attirent des milliers de touristes. Le parc abrite également des milliers de jonquilles, de nombreuses sortes de tulipes et d’autres fleurs.

En plus d’admirer les fleurs, vous pouvez vous divertir avec de nombreuses activités, comme faire un barbecue, faire du vélo, courir ou marcher le long des pistes d’athlétisme, ou encore vous asseoir et prendre un café dans l’un des nombreux cafés.