Observation de la faune sauvage en Thaïlande

La Thaïlande est un pays doté d’une biodiversité incroyablement riche. Observer la faune est une activité au rythme lent qui demande de la patience et un peu de chance. Avec l’aide d’un guide expert, vous marcherez au milieu de la nature et tenterez d’approcher les nombreux animaux sauvages, d’observer leur mode de vie et d’essayer de prendre des photos étonnantes.

Parmi les nombreux endroits, nous vous recommandons de vous rendre dans les parcs nationaux de Khao Sok, Khao Yai et Thap Lan, chacun avec son écosystème incroyablement varié, ou d’explorer le golfe de Thaïlande à la recherche de baleines et autres cétacés.

Faits saillants

  • Rendez-vous dans l’un des nombreux sanctuaires de la faune et plongez-vous dans la nature.
  • Approchez-vous d’animaux sauvages et rares comme les gibbons, les tapirs, les calaos et bien d’autres.
  • Repérez les baleines de Bryde dans le golfe de Thaïlande.
  • S’intégrer à l’environnement et vivre une expérience incroyablement enrichissante.

Le meilleur moment pour l’observation de la faune

Pour savoir quel est le meilleur moment pour l’observation de la faune, vous devez d’abord comprendre quels sont vos besoins. Différentes saisons sont idéales pour observer différents animaux et pour différentes activités.

Pendant la saison des pluies, la pluie est fréquente, mais elle ne dure généralement que quelques heures. Les forêts prospèrent, les chutes d’eau sont puissantes et pleines d’eau, et les animaux n’ont pas besoin de parcourir de longues distances pour trouver de la nourriture ou de l’eau, et peuvent donc être vus plus fréquemment. Durant cette saison, il sera plus facile de couvrir de plus petites routes.

La saison froide verra encore des chutes d’eau impressionnantes, mais l’eau s’affaiblit avec le temps. C’est le meilleur moment pour la randonnée, avec peu ou pas de pluie et des températures moyennes.

Pendant la saison chaude, vers mars, les grandes migrations d’oiseaux commencent. C’est la meilleure période de l’année pour l’observation des oiseaux, et il sera facile de trouver de l’eau potable pour certains animaux le long des rivières.

Les meilleurs endroits pour l’observation de la faune

La Thaïlande est un endroit de rêve si vous aimez observer la vie sauvage. Le pays compte 147 parcs nationaux et 58 sanctuaires fauniques, avec une flore et une faune incroyablement variées. Nous avons essayé de choisir quelques endroits à vous recommander.

Le parc national de Khao Sok est parfait pour les observateurs d’oiseaux et aussi pour repérer quelques singes rares comme le gibbon à main blanche. Un voyage à Khao Yai combinera la visite touristique et l’observation de la faune.

Le Golfe de Thaïlande est, de façon inattendue pour beaucoup, le foyer de nombreuses baleines et dauphins, et certaines îles comme Koh Samet sont parfaites pour les repérer. Enfin, Thap Lan, le deuxième plus grand parc du pays, abrite l’un des écosystèmes les plus diversifiés d’Asie du Sud-Est.

Parc national de Khao Sok : Observation des oiseaux et de la faune

Si vous aimez observer les oiseaux, le parc national de Khao Sok est l’endroit idéal pour vous. Situé dans le sud de la Thaïlande, le parc abrite une très grande variété d’oiseaux exotiques et d’autres animaux. Des gibbons à main blanche, des tapirs malaisiens, des martres à gorge jaune et bien d’autres animaux rares vivent tous librement dans le parc, qui peut devenir l’endroit idéal pour vos photos inoubliables.

Vous pouvez lentement dériver le long des rivières et observer la faune étonnante de cet endroit, et admirer la riche biodiversité qui comprend de grands ficus, dipterocarpus, leguminosae, et beaucoup, beaucoup plus. Si vous aimez le trekking, le parc regorge de sentiers à travers les montagnes et la jungle. Un vrai paradis.

Parc national Khao Yai : Observation de la faune

Le parc de Khao Yai est immense, et il faudrait beaucoup de temps pour le visiter. Cependant, vous pouvez toujours profiter d’une excursion d’une journée qui comprend des randonnées pédestres et des safaris en voiture, en mélangeant l’observation de la faune et l’exploration naturelle.

Pendant votre safari, le long de la route, vous verrez des animaux comme des gibbons, des calaos, des macaques, des éléphants, et bien d’autres. Après le safari, il est temps de marcher dans la jungle. Vous en apprendrez davantage sur les indigènes de la forêt et vous arrêterez pour vous détendre un peu près des chutes d’eau à l’intérieur du parc.

Observation des baleines dans le golfe de Thaïlande

Parmi les différentes espèces de cétacés vivant dans le Golfe de Thaïlande, les baleines de Bryde sont les plus appréciées des touristes. Aujourd’hui, il y a environ 55 baleines de Bryde qui vivent dans le Golfe de Thaïlande. Ils mènent une vie solitaire, ce qui peut les rendre difficiles à repérer.

Il faut un peu de chance pour en repérer un, et lorsque cela se produit, le conducteur du bateau sur lequel vous voyagez gardera une distance respectueuse, suivant lentement les animaux pour vous donner une bonne vue.

Un des meilleurs services est offert par Wild Encounter Thailand, situé à Bangkok. Ils offrent une excursion en bateau à deux ponts, avec de la nourriture et des boissons, et un entourage serviable qui vous donnera beaucoup d’information sur la vie des baleines.

Parc national de Thap Lan : Observation de la faune

Le deuxième plus grand parc national de Thaïlande, relié à d’autres parcs tels que Khao Yai et Ta Praya, est principalement couvert de forêts sèches à feuillage persistant, et vous donne la chance de voir de nombreux animaux sauvages comme les tigres, éléphants, buffles, bangtangs, serows, ours noir, et plus de 149 espèces différentes d’oiseaux. Les tigres sont particulièrement nombreux ; selon certaines recherches, il y aurait plus de tigres ici qu’en Chine.

Le parc représente également un espoir pour la survie du kouprey, l’un des mammifères les plus menacés de la planète.

Aujourd’hui, le parc est également en danger, menacé par le braconnage et l’exploitation forestière illégale. Sa visite contribue à la sauvegarde de l’un des écosystèmes forestiers les plus importants de toute l’Asie du Sud-Est.

Conseils pour l’observation de la faune en Thaïlande

L’observation de la faune n’est pas l’activité la plus facile au monde. Observer des animaux dans leur habitat naturel et, la plupart du temps, avec l’aide d’un expert, demande des compétences et de la patience.

Choisir le bon moment

Faites des recherches sur la destination que vous souhaitez visiter et décidez ensuite quel est le meilleur moment pour y aller (période de l’année et, plus important encore, le moment de la journée). Nous recommandons de prendre au moins 2 jours pour l’observation de la faune.

Il faut de la chance

Personne ne contrôle la faune, donc il n’est jamais sûr de repérer un tigre sauvage dans la jungle. La meilleure chose à faire est d’être patient et de profiter du moment, de la nature, du silence, de l’expérience.

Embaucher des agents locaux et des guides locaux

Se mettre entre les mains d’un expert est peut-être la meilleure chose que vous puissiez faire pour assurer le succès de votre aventure d’observation. Les guides experts savent comment se déplacer, où les animaux errent habituellement, comment les approcher pour ne pas les effrayer et résoudre les problèmes que vous pourriez avoir en cours de route.

S’intégrer à l’environnement

Essayez de porter des couleurs terre et n’utilisez pas de colognes ou de produits parfumés. Cachez-vous derrière les arbres et les buissons, ou à l’intérieur des lieux d’observation répartis dans les parcs. Bougez lentement et essayez d’écouter les sons de l’environnement. De cette façon, vous n’alerterez pas les animaux.

Méfiez-vous de votre comportement

Ne jamais nourrir la faune et ne pas interférer avec l’accouplement, la prédation ou tout autre comportement naturel. Observez les animaux de loin pour ne pas les forcer à modifier leur comportement habituel, et essayez toujours de ne pas altérer leur habitat naturel. « Ne pas laisser de traces » est le mantra que vous devriez suivre.

Ne poursuivez pas les animaux sauvages et essayez de limiter le temps que vous passez à observer un animal de près. N’oubliez pas non plus de respecter les autres et de ne pas vous immiscer dans le domaine de quelqu’un d’autre.

Apportez l’équipement approprié

Apportez un imperméable et des bottes de caoutchouc, elles vous seront très utiles en cas de pluie. Portez des pantalons de campagne et des bottes de randonnée, et placez des bouteilles d’eau, une lampe de poche, des jumelles et votre appareil photo dans votre sac à dos.