Ce que vous devez savoir sur le curry thaïlandais

Déguster certains des meilleurs plats de curry thaïlandais est sur la liste des incontournables de nombreux voyageurs et gourmets en Thaïlande. Mais cela peut devenir très déroutant parce que les caris thaïlandais n’ont pas seulement de nombreux types différents, comme le cari rouge, jaune, vert, Massaman et Penang, mais il y a aussi diverses saveurs, comme le cari épicé, super chaud et doux. Les plats au curry thaïlandais peuvent également être commandés avec du poulet, des crevettes, du bœuf ou du poisson.

Par conséquent, savoir quel plat de curry thaïlandais est le meilleur pour vous, quel curry thaïlandais est le plus chaud, et quelles sont les différences entre le rouge, le vert et le jaune est crucial avant de commander.

Lisez cet article pour tout savoir sur le curry thaïlandais.

Faits saillants

  • Le curry est aujourd’hui un élément distinctif de la cuisine thaïlandaise, bien qu’il soit originaire de l’Inde.
  • La base du curry est la pâte de curry, faite à partir d’herbes et d’épices broyées dans un mortier.
  • La pâte est frite, puis tous les autres ingrédients sont ajoutés et cuits lentement, afin de libérer tous les arômes.
  • Il y a des douzaines de caris différents à essayer.
  • Le curry de Penang et le curry de Massaman sont deux des curry thaïlandais les plus populaires.
  • Les currys thaïlandais sont fortement influencés par les cuisines laotienne, chinoise, indienne et malaise, ainsi que par la cuisine sud-asiatique en général.
  • Si vous n’êtes pas un grand amateur de plats épicés ou sucrés, n’oubliez pas de préciser les niveaux d’épices ou de sucre dans les restaurants en Thaïlande.

Qu’est-ce que le curry thaïlandais ?

Le curry thaïlandais peut se référer à la fois aux plats de curry thaïlandais et à la pâte de curry thaïlandaise à partir de laquelle les plats de curry thaïlandais sont faits. Généralement, un plat au curry thaïlandais est un plat épais fait de pâte de curry, de viande (poulet, crevettes, poisson ou boeuf) et de légumes, comme les pommes de terre, les aubergines, les tomates ou les champignons (cela varie selon les préférences et les différentes recettes).

En Thaïlande, les plats au curry sont appelés kaeng, ce qui signifie un plat aqueux, comme un bouillon ou un ragoût épais, bien que parfois un plat au curry puisse être un plat sec cuit avec de la pâte de curry.

Qu’est-ce que la pâte de cari thaïlandaise est faite de

La pâte de cari thaïlandaise est habituellement faite de pâte de crevettes, de piments, d’oignons, d’ail, de galangal, de coriandre et de citronnelle ; elle peut être assaisonnée de curcuma, de poivre ou de cumin, selon le type de curry. Tous les ingrédients sont broyés à l’aide d’un mortier et d’un pilon. Ensuite, la pâte est sautée pour libérer toutes les saveurs.

Après avoir libéré la saveur de la pâte, le lait de coco est ajouté pour créer un corps crémeux pour le ragoût. Il s’agit d’un plat typique du sud de la Thaïlande, mais il n’est pas présenté dans le nord de la Thaïlande où ils préfèrent utiliser plus de jus de citron vert, comme dans un kaeng som et kaeng pa.

La pâte thaïlandaise peut être faite à la maison avec des ingrédients fraîchement achetés ou peut être achetée dans presque n’importe quel supermarché dans des emballages pratiques et prêts à l’emploi, bien qu’elle ne soit peut-être pas sans sucre ou ne convienne pas aux végétariens.

Ingrédients courants d’un plat de curry thaïlandais

La plupart des caris thaïlandais sont faits avec de la viande, surtout du porc et du poulet, et du poisson (d’eau douce), puisque ces ingrédients sont facilement disponibles et nutritifs. Il est courant d’ajouter des fruits, des légumes et des fleurs. Les légumes couramment utilisés sont l’aubergine thaïlandaise, les haricots jaunes et différentes sortes de citrouilles. Kaengliang et kaengnomai sont deux caris faits principalement de légumes.

Les herbes sont presque toujours ajoutées aux caris pour en rehausser la saveur. Les feuilles fraîches de tilleul kaffir, la racine du doigt et le basilic thaïlandais sont parmi les plus communes. Les herbes séchées sont cuites lentement avec les autres ingrédients, tandis que les herbes fraîches, comme le basilic thaïlandais, sont ajoutées au tout dernier moment, ce qui leur permet de conserver leur goût et de créer un contraste saisissant avec les autres saveurs.

La sauce de poisson peut être ajoutée pendant la cuisson, ou elle peut être trouvée sur la table comme condiment. Le sucre est utilisé pour les caris qui ont besoin d’un peu de douceur, tandis que le jus de lime et le tamarin sont utilisés dans les caris sure.

Les différences entre le curry thaïlandais et le curry indien

Le cari thaïlandais et le cari indien ont beaucoup en commun. Ils ont tous les deux des saveurs intenses et sont faits d’herbes et d’épices parfumées. Les principales différences entre eux sont :

1. La plupart des plats de curry thaïlandais utilisent du lait de coco lors de la préparation de la pâte, de sorte que le curry thaïlandais se distingue en étant plus frais et plus lacté ou plus soupier.

2. La citronnelle et la lime kaffir, qui sont couramment utilisées dans le curry thaïlandais, sont rarement présentes dans le curry indien.

3. Les grains de poivre et la pâte de tomate sont utilisés dans le curry indien, mais ne sont pas présents dans le curry thaïlandais.

Accompagnement d’un plat de curry thaïlandais

Le curry thaïlandais se mange avec du riz. Dans le centre et le sud de la Thaïlande, le riz au jasmin est le riz préféré ; dans le nord de la Thaïlande, le riz gluant est le plus courant. Parfois, les caris sont consommés avec du roti, la version thaïlandaise du pain plat frit commun de l’Inde (en Malaisie, vous trouverez du roti canai).

Différences entre les différents types de curry thaïlandais

En tant qu’ingrédient clé d’un plat de curry, la pâte de curry thaïlandaise affecte fortement la saveur globale d’un plat de curry. Par conséquent, les différences entre les plats de curry thaïlandais sont principalement dues à ce qu’il y a dans la pâte. Les currys thaïlandais sont également influencés par d’autres recettes asiatiques, comme celles du Laos, de l’Inde, de la Chine et de la Malaisie. Il existe cinq principaux types de curry en Thaïlande, avec différents degrés de piquant, de sucré et d’épaisseur.

1. Curry rouge : curry thaïlandais épicé

C’est une pâte de curry ardente qui tire sa couleur et sa chaleur des poivrons rouges séchés en forme d’éperon. Ils sont broyés dans un mortier avec d’autres ingrédients et restent humides tout au long du processus de fabrication de la pâte.

2. Du curry vert : Le curry thaïlandais le plus chaud

C’est un curry crémeux très piquant, qui tire sa couleur et sa chaleur d’une quantité importante de poivrons verts féroces. La pâte est composée de poivrons verts, de coriandre, de cumin, d’échalotes, d’ail, de galangal, de citronnelle, de lime kaffir et de pâte de crevette.

3. Le cari jaune : Curry d’influence britannique, plus doux (peu épicé)

C’est un curry plus doux, qui n’est pas très épicé et pas aussi gras que les autres types de curry. C’est le résultat de l’influence britannique en Asie à la fin du XIXe siècle. La pâte est principalement composée d’épices séchées, comme le cumin, la coriandre, le curcuma, le fenugrec, l’ail, le sel, le laurier, la citronnelle, le poivre de Cayenne et la cannelle.

4. Massaman curry : un curry influencé par l’Islam au goût exotique

Influencé par l’Islam, le curry Massaman (probablement musulman) est originaire d’Ayutthaya, au centre de la Thaïlande, vers le 17ème siècle. Comparé aux autres caris thaïlandais, le cari Massaman a une saveur exotique dérivée de quelques ingrédients importés supplémentaires, comme la cardamome, la cannelle, le clou de girofle, l’anis étoilé et les feuilles de laurier. En plus de ces ingrédients, le curry thaï couramment utilisé comprend la citronnelle, le galangal, le poivre blanc, la pâte de crevettes, les échalotes et le lait de coco.

5. Le curry de Penang : un curry plus épais et plus moelleux

Le curry de Penang est arrivé du Laos en Thaïlande. C’est un curry très épais avec une saveur incroyable. Le goût est légèrement salé et un peu sucré, avec une prédominance d’arachides. La pâte de cari est faite de galangal, de piments, de citronnelle, de coriandre (racine et graines), de cumin, d’ail, de pâte de crevettes, et de nombreux autres ingrédients. Habituellement, le seul liquide ajouté est du lait de coco. La plus ancienne version connue de ce plat date de 1890.

Les 6 meilleurs plats de curry thaïlandais que vous devriez essayer

Il y a beaucoup de caris différents. Chaque région a sa propre version, créée à partir d’ingrédients de saison, et chaque version peut être cuisinée de façon traditionnelle ou plus moderne, mais nous avons sélectionné les six meilleurs caris thaïlandais de tous les temps que vous devriez essayer.

1. Curry vert thaïlandais au poulet ou aux crevettes

C’est un curry très crémeux et incroyablement aromatique de style gourmet en Thaïlande. La douceur du curry dépend de la quantité de lait de coco utilisée pour le cuire. Bien que le cari vert soit connu comme le plus chaud des caris thaïlandais, il est aussi très sucré lorsqu’on utilise de grandes quantités de sucre de palme, de jus de citron vert et de lait de coco. C’est l’un des curry les plus inattendus de Thaïlande.

La façon de cuire un bon curry vert avec du poulet est de faire d’abord frire la pâte de curry vert jusqu’à ce que tous les arômes soient libérés, puis d’ajouter du lait de coco frais pour créer un corps de soupe laiteux. Laisser mijoter lentement toute la soupe lorsqu’on y ajoute des morceaux de poulet ou de crevettes tendres et des légumes, comme de l’aubergine. Utilisez du sucre de palme et de la sauce de poisson pour rehausser la saveur. Enfin, garnissez-le de basilic thaïlandais et de lime kaffir fraîche avant de le servir avec du riz ou du roti.

2. Curry rouge au poulet ou aux crevettes

Le curry thaïlandais aux crevettes n’est rien de moins que fantastique ! La pâte est frite dans une casserole avec de l’huile pendant qu’on y ajoute du lait de coco. De la viande (habituellement du poulet, du bœuf, du porc ou des crevettes) est ajoutée pour faire la soupe au cari ainsi que de la sauce de poisson, du sucre, des aubergines thaïlandaises, des pousses de bambou et du basilic thaï. Les versions végétariennes du cari comprennent le tofu, les analogues de la viande ou les légumes, par exemple la citrouille.

3. Curry de poisson thaïlandais

Le curry de poisson est l’un des plats les plus populaires en Thaïlande. Son ingrédient principal est le filet de poisson. Il peut être mijoté dans une sauce au curry rouge, vert ou jaune riche et laiteuse. Le goût est différent en conséquence, mais il ne manque jamais de ravir vos papilles gustatives avec la bonne quantité de jus de citron vert et de sauce de poisson. Des légumes frais sont ajoutés, comme des pommes de terre ou des poivrons verts/rouges, pour lui donner une couleur gaie.

4. Curry jaune

La pâte de curry jaune contient une grande proportion de poudre de curcuma. Comparé aux caris verts et rouges, le cari jaune est plus doux et convient mieux aux personnes qui tolèrent moins les épices. Vous pouvez le commander avec du poulet, ce qui est un choix courant, mais vous pouvez aussi le commander avec du bœuf, des crevettes, du poisson ou des légumes.

5.Curry de Penang avec du boeuf

Un plat de cari Panang se commande de préférence avec du boeuf ou du poulet. Les poissons ou les crevettes ne se marient pas bien avec ce curry car c’est un ragoût très épais sans la sauce soupy pour absorber parfaitement la fraîcheur des fruits de mer. Le goût est légèrement plus sucré et salé que les autres caris et il n’est pas vraiment si épicé.

6. Curry Massaman au bœuf ou à l’agneau

Comme le cari Massaman a une influence islamique, il est souvent fait de poulet, de bœuf, de mouton ou de chèvre. Parmi les choix de viande, le cari d’agneau de Massaman et le cari de bœuf sont les meilleurs choix qui conviennent souvent mieux aux préférences gustatives des touristes que celles des locaux. Le goût du curry Massaman est somptueux et très savoureux. Imaginez ces morceaux de bœuf ou d’agneau juteux et tendres et bien cuits qui fondent dans votre bouche avec diverses épices vibrantes. C’est une sensation fantastique à laquelle vous serez accro.

Le meilleur plat végétarien au curry thaïlandais : Cari de légumes dorés

Il n’y a aucun besoin de s’inquiéter que vous ne pouvez pas avoir une expérience de curry thaïlandais de qualité si vous êtes végétarien. Les caris thaïlandais végétariens ont en fait de nombreuses versions, comme commander un cari avec du tofu, des substituts de viande et des légumes, comme des pommes de terre, de la citrouille ou des aubergines. Un curry thaï végétarien classique est le curry aux légumes dorés, qui est un ragoût de curry jaune avec chou-fleur et autres légumes. Kaeng liang et kaeng nomai sont deux caris faits principalement de légumes. Sachez que le curry thaïlandais contient universellement de la pâte de crevettes et de la sauce de poisson.

Comment cuisiner un bon plat de curry thaïlandais

La chose la plus importante lors de la cuisson d’un curry thaïlandais est de laisser tous les ingrédients libérer leur saveur ; il est donc fondamental de le cuire lentement et de s’assurer qu’une étape du processus est terminée avant de passer à la suivante.

La méthode de cuisson est presque toujours la même pour tous les caris. Il faut d’abord chauffer l’huile, puis ajouter la pâte de curry pour la faire sauter. De cette façon, la pâte de cari libère toute la saveur. Il ne serait pas possible d’obtenir le même parfum en le faisant bouillir.

Pendant que la pâte de curry est en train de frire dans la poêle, on ajoute de l’huile végétale ou de l’huile de noix de coco (sans la crème de coco). Après avoir mélangé le tout, lorsque les saveurs sont libérées, il est possible de commencer à ajouter d’autres ingrédients. La viande ou le poisson vont cuire lentement, tandis que les herbes sèches et d’autres ingrédients (comme le citron vert ou la sauce de poisson) sont ajoutés.