Les meilleurs endroits à visiter à Hoi An

Hoi An est vraiment un endroit idéal pour voir des villages et des plages à couper le souffle ainsi que pour explorer une ville moderne et découvrir le multiculturalisme qui la compose.

Hoi An est une belle et ancienne ville portuaire au centre du Vietnam avec plus de 2000 ans d’histoire. Le nom, Hoi An, se traduit par « lieu de rencontre paisible ». La ville a reçu ce nom parce que de multiples cultures, influences et cuisines interagissent et existent toutes ensemble dans cette métropole animée.

Pour vous aider à planifier votre séjour à Hoi An, voici les 7 endroit

Pont couvert japonais – Relier les cultures

Le pont couvert japonais est situé dans l’ancienne ville et a été construit au début des années 1600 par les Japonais qui s’y étaient installés. Le but initial de ce pont était de relier la communauté japonaise au quartier chinois de l’ancienne ville.

Cette belle pièce d’architecture est l’une des plus grandes attractions touristiques de la ville et est devenue un symbole de Hoi An. Le pont est fait de bois peint de couleurs vives et repose sur les eaux encore réfléchissantes d’un canal. La nuit, le pont est illuminé avec des lanternes traditionnelles et c’est un spectacle magnifique !

À l’extrémité nord du pont, il y a un petit temple taoïste où les gens du pays se rendent au culte. Pour entrer dans le temple, les visiteurs doivent acheter un billet.

Vieille ville – Port de l’Extrême-Orient

Connue comme le cœur culturel de Hoi An, la vieille ville a

commencé comme un important port de commerce au XVe siècle. Il existe de nombreuses villes portuaires en Asie de l’Est, mais la particularité de l’Ancienne Ville est son état de conservation. Beaucoup de bâtiments, de rues et de familles sont les mêmes depuis des centaines d’années.

La ville ancienne est également bien connue au Vietnam en raison du mélange de cultures qui ont toutes laissé leur marque dans la région. Les trois groupes qui ont eu le plus d’influence dans la ville sont les Chinois, les Japonais et les Français, et de nombreuses maisons dans la vieille ville ont été construites en s’inspirant des trois cultures.

Le meilleur moment pour visiter la vieille ville est au coucher du soleil quand les rues sont illuminées par des lanternes jaunes qui brillent dans les fenêtres des maisons anciennes. Pendant les fêtes, les rues sont animées et décorées de lanternes en papier, ce qui rend la visite intéressante.

Salle de réunion Phuc Kien – Patrimoine chinois

Fondée en 1690, la salle de réunion de Phuc Kien a été construite par des immigrants chinois venus à Hoi An par bateau. Le sens littéral de Phuc Kien est « lieu de rassemblement ». La salle de réunion a été construite comme lieu de socialisation et de culte pour les nouveaux immigrants chinois.

Aujourd’hui, Phuc Kien se distingue à Hoi An par son incroyable architecture. Le portail orné et coloré qui donne accès à la cour est un petit avant-goût de ce qui se trouve à l’intérieur. La plus grande attraction est le temple central qui est dédié à Thien Hau, la déesse de la mer qui aurait protégé les immigrants chinois pendant leur voyage.

C’est un endroit idéal pour les visiteurs qui veulent s’asseoir et observer la vie quotidienne des habitants de Hoi An et voir l’influence chinoise sur la région.

Une plage de Bang – Sable blanc et eau bleue

A seulement 4 miles de l’ancienne ville, cette plage est l’endroit idéal pour échapper à l’agitation de la ville et se détendre sur les rives sablonneuses. An Bang Beach est la plage montante de Hoi An. Il y a tout ce que les baigneurs peuvent désirer, du divertissement à la bonne cuisine.

An Bang offre aux visiteurs un large éventail de divertissements en bord de mer, y compris des stations balnéaires, des restaurants abordables et des bars décontractés. Pour ceux qui cherchent à être actifs le jour de la plage, d’autres activités telles que la planche à pagaie, les leçons de surf, la plongée avec tuba et le kayak sont également disponibles.

Enfin, la vue depuis An Bang est magnifique, avec des eaux bleu vif et trois îles tropicales au loin.

Village Tra Que – Vivre comme un local

Ce petit village pittoresque est bien connu comme fournisseur de légumes frais et biologiques de Hoi An. Ces légumes sont produits sans fumier ni produits chimiques toxiques, mais les agriculteurs utilisent un type spécial d’algues locales comme engrais. Les légumes du village de Tra Que sont très appréciés dans tout le Vietnam pour leur goût et leur parfum.

En visitant Tra Que, les voyageurs ont l’occasion de faire l’expérience de la vie quotidienne des gens dans les villages du Vietnam. Il y a trois circuits différents à Tra Que Village, y compris une visite guidée à vélo de la région, une visite guidée de l’agriculture et une visite culinaire. Certaines entreprises offrent une combinaison des trois !

Tra Que n’est qu’à 15 minutes à vélo de l’ancienne ville et vaut la peine d’être visité, même pour ceux qui n’ont pas le temps de faire un tour complet. Il a été décrit par beaucoup comme un « paradis pour les photographes » avec ses paysages magnifiques, ses éclairages magnifiques et son peuple vietnamien qui vaque à ses occupations quotidiennes.

Maison Tan Ky – Aperçu du passé

Construite par une famille ethniquement vietnamienne, cette maison de 200 ans est un bel exemple de l’architecture fusionnelle de Hoi An. La maison contient des influences vietnamiennes, japonaises et chinoises en un seul endroit.

Bien que Tan Ky ne soit pas la plus vieille maison de Hoi An, elle est la mieux conservée. La famille qui a construit et qui est propriétaire de la maison a travaillé pendant 7 générations pour garder la maison en bon état.

Visiter Tan Ky ne donne pas seulement aux visiteurs une bonne idée de la façon dont les Vietnamiens vivent, mais cela aide aussi les propriétaires à entretenir la maison pour les générations futures.

Sanctuaire My Son Sanctuary – Le Royaume Ancien

Cet ensemble de temples hindous faisait autrefois partie de l’ancienne civilisation Champa qui régnait dans le centre du Vietnam du IIe au XVIIe siècle. My Son Sanctuary est souvent considéré comme le point de repère le plus étonnant de la région. Le sanctuaire contient plus de 70 structures hindoues et a été construit sur une période de dix siècles.

Le nom My Son Son signifie « belle montagne » en vietnamien. La raison de son nom est que le complexe est situé dans une vallée de jungle époustouflante qui est entourée de montagnes pittoresques et d’une végétation verdoyante. Les sommets des montagnes forment l’arrière-plan parfait pour les 70 temples de pierre rouge qui couvrent la région.